image menu.png
Wolfgang Doerner : "C’est vraisemblablement à Cannes que l’on découvrira les stars de demain"

Wolfgang Doerner : "C’est vraisemblablement à Cannes que l’on découvrira les stars de demain"

Dans la vie d’un orchestre symphonique, l’arrivée d’un nouveau Directeur Artistique est toujours d’une grande importance. Lorsqu’il s’agit de la succession d’un chef d’orchestre en place depuis 38 ans, l’événement prend une tournure majeure. Le chef viennois Wolfgang Dörner est depuis la rentrée 2013, le nouveau Directeur Musical de l’Orchestre Régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur.

 Wolfgang Doerner © Hugues Lagarde

Wolfgang Doerner © Hugues Lagarde

Lors d’un entretien qu’il nous a accordé en octobre dernier, le maestro nous a confié son enthousiasme et a tenu à rendre hommage à son illustre prédécesseur, Philippe Bender. Le grand chef qui vient de prendre sa retraite à 71 ans, a été nommé directeur artistique et chef principal dès la création de la formation, en 1976. L’histoire de l’ensemble est intéressante à plus d’un titre car l’Orchestre de Cannes est le seul de la région avec un répertoire uniquement symphonique. Les voisins (à Marseille, Monte-Carlo, Nice ou Toulon) se partagent quant à eux, entre opéras et concerts. A l’origine, les musiciens recrutés par Philippe Bender étaient en poste pour la plupart à l’orchestre de l’ORTF de Nice, démantelé en 1974. C’est avec un sérieux bagage symphonique qu’il a commencé l’aventure. Wolfgang Doerner souligne l’exceptionnelle longévité de son prédécesseur (cas quasi unique dans le monde de la musique classique d’aujourd’hui) et insiste sur le grand professionnalisme des musiciens. Car le maestro connaît déjà bien l’Orchestre. Il a été invité à le diriger plusieurs fois et le contact a été bon tout de suite, reconnaît-il. La réputation du chef d’entretenir toujours de très bon rapports avec les formations qu’il dirige est déjà faite. Ces dernières saisons, la fidélité affichée de l’orchestre Pasdeloup (où il est chef principal invité depuis 20 ans) en dit long. Pourtant, le processus de recrutement de l’Orchestre Régional de Wolfgan DoernerCannes P.A.C.A. a été assez long car il a fallu considérer quelques 166 candidatures.

Wolfgang Doerner, l’heureux élu, est né à Vienne en 1959. Il est titulaire du Premier Prix du Concours International de Chef d'Orchestre de Besançon de 1984 après avoir a été formé, entre autres, par Sir Charles Mackerras. Il a été l'assistant de Lorin Maazel, à la tête de l'Orchestre National de France. Depuis lors, il a dirigé de grandes formations partout dans le monde et a occupé notamment le poste de directeur musical de l'Opéra de Lübeck.

Il est d’autre part, très attaché à l’enseignement et grâce à ses qualités de pédagogue, il dispense ses cours principalement à Graz. Il a à cœur de donner leur chance aux jeunes artistes. Nul doute que les prochaines saisons seront intéressantes de ce point de vue et c’est vraisemblablement à Cannes que l’on découvrira les stars de demain, aux côtés des artistes de grand renom qui seront toujours à l’affiche.

Même si la saison 2013-2014 a été dessinée dans ses grandes lignes par le Maestro Doerner, la saison prochaine devrait mieux refléter ses choix. Aucune volonté de maltraiter des musiciens investis et un public fidèle, le large répertoire des œuvres symphoniques sera bien défendu avec cependant une ouverture vers des ouvrages plus rarement donnés. La programmation requiert une savante alchimie pour un orchestre composé d’une quarantaine de membres permanents et c’est en concertation que se décidera la nouvelle saison. Wolfgang Doerner nous a toutefois confié quelques noms de compositeurs : Tchaikovsky tout d’abord, dont les symphonies n’ont jamais été jouées à Cannes et puis Méhul ou Cherubini dont les œuvres pour orchestre demeurent inconnues du grand public. Mais tout reste à confirmer…

Comme la promesse du renouveau dans la continuité, la venue de Wolfgang Doerner à l’Orchestre Régional de Cannes P.A.C.A. met en lumière le travail de cette formation qui donne 66 concerts cette saison et 116 prestations au total dans la région. Les spectateurs habitués comme les mélomanes voyageurs qui assisteront aux concerts à venir pourront, avec enthousiasme, témoigner de l’évolution et se passionner pour celui qui est le nouveau Chef de Cannes, le Maestro Doerner.

Vadim Repin : "Cela peut me perturber si l'on applaudit pas..."

Vadim Repin : "Cela peut me perturber si l'on applaudit pas..."

Chen Reiss : "La veille d’un spectacle, vous ne pouvez pas faire la fête."

Chen Reiss : "La veille d’un spectacle, vous ne pouvez pas faire la fête."