image menu.png
La série "Philharmonia" sur France 2 : faut-il regarder ?

La série "Philharmonia" sur France 2 : faut-il regarder ?

Annoncés à grands coups de bande-annonce sur de la belle musique, les premiers épisodes de « Philharmonia » viennent d’être diffusés sur France Télévision le 23 janvier 2019. Conçue avec l'envie de "démocratiser la musique classique", la série événement parvient-elle à ses fins ?

Le regard qu’un mélomane portera sur les deux premiers épisodes ne sera pas le même que celui du fan de Telenovelas. L’un est sans doute plus habitué à fréquenter la Philharmonie de Paris qu’à regarder la téloche. L’autre sera certainement plus familier de ces histoires avec intrigue haletante dans des lieux majestueux et terrible malédiction familiale. Le résultat est un entre-deux avec des pour et des contre.

Facilités et incohérences

Marie Sophie Ferdane (Hélène Barizet)  © Merlin Productions

Marie Sophie Ferdane (Hélène Barizet)

© Merlin Productions

A la question, faut-il regarder ? Le passionné de musique classique répondra en Normand, p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non”. Si l’on se rappelle qu’une fiction n’est pas un documentaire, alors oui, on peut regarder assez facilement pour autant que l’on aime les histoires à rebondissements avec adultères et meurtres à élucider. L’authenticité est toujours un terrain glissant pour les œuvres de fictions. Ici, bien évidemment, le mélomane devra fermer les yeux plusieurs fois car les facilités et les incohérences sont nombreuses.

On n’a jamais vu un chef d’orchestre nommé du jour au lendemain directeur d’une formation. Sauf dans les dessins animés, agiter les bras frénétiquement n’est pas la bonne méthode pour diriger un orchestre. Pour brasser de l’air ou pour chasser un moucheron belliqueux, cela peut avoir une efficacité. Même si l’on peut comprendre qu’il faille glamouriser la vie d’un orchestre pour construire une histoire, on aurait sans doute pu mieux faire.

Des clichés dénoncés

Quelques sujets sont plutôt bien évoqués comme la misogynie même si ce problème semble tout de même un peu dépassé en 2019. Le mélomane a été plutôt sensible à la dénonciation des clichés par petites touches car oui, les jeunes peuvent apprécier la musique classique et infiniment oui, une femme peut être une excellente cheffe !

Nous ne sommes pas sûrs de poursuivre avec les prochains épisodes mais l’on n’a pas envie d’égratigner cette série qui a le mérite de projeter un peu de lumière sur l’univers de la musique classique si souvent snobé par les grands médias.

Voir la bande annonce de la série :

Crédits photos © Jean Claude Lother / Merlin Productions / FTV

L’adieu à Montserrat Caballé

L’adieu à Montserrat Caballé