image menu.png
L’adieu à Montserrat Caballé

L’adieu à Montserrat Caballé

On la savait retirée des scènes depuis quelques années, pourtant la nouvelle de sa mort nous touche. La disparition de Montserrat Caballé s’accompagne du cortège de souvenirs qui nous rendent nostalgiques. Hommage à la grande Diva…

 Montserrat Caballé © REUTERS

Montserrat Caballé © REUTERS

Les tristes nouvelles suscitent toujours beaucoup d’émotion en charriant les réminiscences heureuses des moments passés. La mort récente de Montserrat Caballé a été l’occasion pour de nombreux mélomanes de se souvenir de ses fous rires, de sa voix exceptionnelle, de ses aigus pianos, de ses sons filés qui nous laissent aujourd’hui encore en apesanteur.

La carrière de la diva s’est faite également au disque où quasiment tous les rôles qu’elle a interprétés sur scène (et même les autres) ont été immortalisés. Caballé a été également une grande dame de la mélodie, une grande dame tout court qui n’a pas hésité à partager l’affiche avec Freddie Mercury. Le duo improbable a eu le mérite de la faire connaître et de populariser un autre nom que celui de Pavarotti. Avec cette silhouette généreuse, correspondant sûrement avec l’idée que l’on se fait d’une diva de l’opéra, Montse est devenue une icône. Petit à petit, ceux qui ont l’ont vu sur scène sont devenus « les chanceux qui… », cette race de mélomane à part qui peut témoigner et entretenir la légende.

Redécouvrez Montserrat Caballé et Freddie Mercury interpréter “Barcelona” :

La Superba est irremplaçable

En « vrai », la voix de Montserrat Caballé était en effet irréelle, avec cette pulpe incroyablement fruitée et ses pianissimos. Ils ont fait sa réputation et étaient à tomber à la renverse, tout simplement ! Un critique bien connu a toujours détesté la diva et il ne se privait pas de l’écrire dans ses colonnes mais à force, c’était devenu un jeu. Les amateurs peuvent aimer ou non un timbre. Nier le talent de cette admirable cantatrice relève évidemment de la mauvaise foi. Une voix est certes irremplaçable mais le style de Caballé a fait des émules.

Plusieurs sopranos ont approché les sommets mais sans bien sûr égaler l’inimitable. Cristina Gallardo-Domâs un temps ou Angela Gheorghiu à ses débuts, même Anna Netrebko possèdent des aigus pianos de toute beauté qui atteignent les cimes mais bien évidemment aucune comparaison avec La Superba. Adieu Madame, votre magie nous accompagnera pour toujours.

Redécouvrez Montserrat Caballé interpréter “O mio babbino caro” :

L’incontournable Festival International de Piano de La Roque d'Anthéron

L’incontournable Festival International de Piano de La Roque d'Anthéron